PODCAST

FICA Vesoul

Recherche :
Vous êtes ici : Palmarès 2011 » Prix Inalco

Prix Inalco - Addicted to Love (Lao Na)

JPEG - 15.7 ko

de Liu Hao (Chine, 2010, 112 mn)

par Corinne Ailliot et Philippe Desvalois

En Chine, de nos jours, M. Na (Old Pop - Niu En Pu, très juste et drôle), ancien ouvrier en usine à la retraite, occupe ses journées entre la garde de son petit-fils et le partage de ses courses au marché avec son ami Lao Chang, ce qui entretient, au crépuscule de sa vie, une routine quotidienne et régulière dans son quartier animé du centre-ville de Pékin.

Alors qu’il rentre chez lui, il est saisi par un visage familier et retrouve ainsi son premier amour, Li Ying (interprétée par la touchante Jieng Mei Hua), à qui il n’a jamais vraiment fait sa déclaration (« Pourquoi ne m’as-tu jamais rappelé, quand nous étions encore jeune ?, lui demande-t-il tout penaud). Malgré la réticence de Li Ying, il lui propose de se revoir, ce qu’ils font de temps à autre.

Progressivement, Old Pop se rend à l’évidence : Li Ying est atteinte de la maladie d’Alzheimer. Malgré le plaisir qu’ils ont à se voir régulièrement, Old Pop et Li Ying se retrouvent contraints par leurs enfants respectifs de ne plus se côtoyer, ces derniers jugeant qu’ils sont trop âgés.

Faisant fi des interdictions, le vieil homme soutiendra son amour dans le quotidien de cette maladie par des jeux de mémoire et des mots d’esprit, avec finalement la complicité des enfants et de leur famille.

La camera, le plus souvent posée dans le corridor (près de la porte de la cuisine ou de la porte de la chambre du grand-père), nous montre les allées et venues et les sentiments des différents protagonistes. Les plans fixes nous laissent pénétrer l’univers et les petits riens de ces deux familles modestes, dans des décors sobres et beaux par leur simplicité. Les enfants viennent simplement rendre visite à leur père. Le père a son quotidien. La femme a son autonomie malgré la maladie et sa fille comprendra finalement les enjeux de la relation entre le vieil homme et sa mère. C’est dans cette ambiance simple et épurée que l’on découvre la complicité douce de ces deux personnages originaux.

Ce film présente avec une grande sensibilité la passion à un âge très avancé mêlée à la maladie d’Alzheimer, sujets rarement évoqués au cinéma. Au travers de cette femme, son premier amour, et leurs rencontres au quotidien, Addicted To Love (Lao Na) réussit le pari de son réalisateur (Liu Hao, dont c’est le troisième long métrage). Cependant, il ne traite pas seulement de cette maladie de la vieillesse et montre également avec pudeur et esthétisme la vie de cet homme du âgé et ses rapports avec ceux qui l’entourent et se soucient pour lui (ses enfants devenus grands et son vieil ami) et son quotidien avec son premier amour, dont il s’occupe pour ralentir le développement de la maladie.

Ce film sur la difficulté de vieillir a particulièrement touché le public et les jurys du festival puisqu’il a remporté trois prix : Cyclo d’Or, Prix Émile Guimet et prix Langues O’.


Autour du film : interview du réalisateur ; Critique des films Two great sheep (Fica 2005), Back to the North (Fica 2016) ; biographie ; bande-annonce.

Images et affiche du film. Tous droits réservés