PODCAST

FICA Vesoul

Recherche :
Vous êtes ici : Thématique » Articles Inalco 2011

Francophonie d’Asie : Compétition documentaire - Le veilleur

Un documentaire de Céline Dréan (Cambodge / France, 2010, 50 mn)
par Stéphane Londéro

L’art permet-il de lier les éléments d’une histoire personnelle morcelée ?

Le veilleur adopte dans les premières minutes les codes du Polar, qu’il abandonne pour s’attacher à son sujet : Séra, dont la présence faite de nervosité, de douceur et de froideur nous happe immédiatement. Il est veilleur de nuit dans un hôtel parisien mais surtout artiste peintre, dessinateur de bandes dessinées.

Né en 1961 au Cambodge, il dû s’exiler en France avec sa mère après la prise de Phnom Penh par les Khmers rouges en 1975. Son père resta et adhéra momentanément à leurs idées. Il fut exécuté en 1978 par ces derniers, suite à la traque et à l’arrestation des intellectuels.

À leur arrivée à Sarcelles, la mère de Séra lui offre une bande dessinée et c’est ce langage qu’il adoptera pour dire sa douleur et le manque de son père et de son pays. Un pays où “on ne dit pas les choses, on les vit”. L’artiste exprime les choses par son art, mais son corps traduit, par ses tremblements, son tabagisme intense et, par le décalage horaire dans lequel il reste (il travaille de nuit à l’heure cambodgienne), une douleur inconsolable.

À travers les ateliers qu’il a ouverts au Cambodge, Séra souhaite transmettre son métier et sa mémoire. Ces images à Phnom Penh sont les rares moments lumineux du film.

La caméra de Céline Dréan recueille la parole et les silences de l’artiste et l’accompagne avec bienveillance dans sa quête de filiation avec le pays de son père.

Céline Drean est née à Nantes en 1975. Elle suit des études de cinéma à Rennes puis devient directrice de production chez Vivement Lundi ! et forme des enseignants.


Autour de cet article : bande-annonce, Francophonie d’Asie : Cinéma cambodgien.

Image extraite du film et portrait de Céline Dréan. Tous droits réservés.