PODCAST

FICA Vesoul

Recherche :
Vous êtes ici : Thématique » Articles Inalco 2010

L’homme et la nature - L’Île nue

JPEG - 6.8 ko

Un film de Kaneto Shindo (Japon, 1961, 93 mn)
par Kate Chaillat et Hélène Kessous.

Le Festival de Vesoul, c’est aussi une sélection originale de films aux univers très différents centrés sur des thèmes variés. En 2010, la thématique "L’homme et la nature" a rassemblé des films intimistes mais pleins de grands espaces, de quoi régaler le regard et faire réfléchir.

Parmi ces films, L’Île nue est une vraie perle. Kaneto Shindo montre les joies et souffrances d’une famille qui lutte seule pour survivre en marge de la société sur une île quasi-désertique du Sud-Est du Japon.

C’est un film portant un regard contemplatif, qui se passe de dialogue et dont les émotions sont communiquées par la gestuelle et les expressions des personnages. Les gestes du quotidien au fil des saisons rythment le film que souligne la musique toute en résonance de Hikaru Hayashi.

La répétition de tâches simples comme les allers-retours constants vers la grande île voisine, où puiser l’eau la plus proche, rend compte de ce combat au jour le jour dans lequel est impliquée cette famille.

C’est un film émouvant grâce à son esthétique et le jeu plein d’humanité de ses acteurs pourtant isolés par l’île qui les nourrit.

Kate Chaillat

------

Pour moi L’Île nue c’est l’aliénation de l’homme par son milieu naturel. Les tâches quotidiennes sont exécutées avec une précision et une répétition infaillibles. Chaque chose doit être faite selon les codes établis, aucune variante n’est possible, aucune variante ne peut être envisagée.

Sur cette île, l’homme ne sait plus réfléchir, l’homme ne fait qu’exécuter des tâches ancestrales. Lorsque l’imprévu se manifeste, lorsque l’impensable survient, il faut malgré tout continuer comme avant. Ne rien changer à l’existence. Comme si de toute façon, il n’y avait aucune autre solution envisageable.

Le fatalisme de ce film est bouleversant, la vie n’est rien, on ne fait que passer, on ne fait que remplir le rôle qui nous a été donné à la naissance et on s’en va.

Hélène Kessous


Autour de ce film : bande-annonce.

Affiche et image extraite du film. Tous droits réservés.