PODCAST

FICA Vesoul

Recherche :

Niño

PNG - 59 ko

Un film de Loy ARCENAS (Philippines, 2011, 100 mn)

Par Christine HO

Celia est une ancienne chanteuse d’opéra qui vit et prend soin de son frère malade, Gaspar, dans la somptueuse Villa de Los Reyes Magos. Autrefois célèbre politicien, il trouve aujourd’hui du réconfort auprès de sa sœur en l’écoutant chanter des airs d’opéra.

Des dettes ont forcé Celia à céder sa part de la villa à son frère, mais tous deux y sont très attachés, même si les temps sont désormais plus difficiles, ce que montre l’état de la maison.

La fille, le fils et le petit-fils de Célia vivent également avec eux. Mombic, le fils, veut emprunter de l’argent à sa mère pour aller travailler à Dubaï, et veut laisser la garde de son fils, Antony, à Célia. Merced, la fille, entretient une liaison secrète avec leur pensionnaire, et s’occupe de la gestion de la villa.

Leur monde va brusquement se briser quand Gaspar tombe dans le coma. Arrive alors des États-Unis la fille de Gaspar, accompagnée de
son fils, bien décidée à vendre cette vieille maison pour la sauver de ses propres dettes.

La réunion de la famille va révéler leurs faiblesses et leurs idéaux dans un conflit général (frère et soeur, cousin et cousine, mère et fille, tante et nièce).
Avec nulle part où se tourner, Célia se raccroche à son petit-fils qu’elle habille du costume de Santo Niño. Selon les croyances, Niño (l’Enfant Jésus), a le pouvoir de ressusciter les morts et de réveiller les malades profondément endormis. Celia, espère désespérément un miracle qui réveillerait Gaspar de son coma et arrêterait la vente de la maison.


Dans un dernier effort pour réveiller Gaspar, Célia lui offre une tertulia musicale invitant tous leurs vieux amis à venir chanter des airs d’opéra, rappel d’un passé glorieux perdu.

L’histoire est un huis clos dans cette magnifique demeure aristocratique, témoin du drame familial. Les airs d’opéra choisis renforcent tout au long du film le côté théâtral omniprésent, et viennent accentuer la nostalgie et l’illusion d’un passé qui n’est plus.


Autour du film : panorama du cinéma philippin ; bande-annonce.

Images extraites du film. Tous droits réservés.